Notre prochain evenement : Le 25 Aoû 2019 Castelnaudary Venez nous voir et faire la fête !
La Musique en soutien aux sinistrés de l'Aude - 06/12/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

La Musique en soutien aux sinistrés de l'Aude

Samedi à partir de 20h30, la Musique de la Gerbe d'or associée à l'ensemble «Giroussens en musique» offriront un concert à la salle des fêtes de Saint-loup-Cammas. Les profits de cette soirée seront reversés à l'association Solidarité Aude. De tradition, la Gerbe d'or donne son concert de fin d'année début décembre mais en plus,cette fois-ci,devant la détresse des Audois face aux inondations mi-octobre,elle a décidé de s'investir pour venir en aide à tous ceux qui se trouvent démunis.La Musique de la Gerbe d'or ouvrira la soirée dès 20h30, avec,en primeur,un «Glorioso» interprété par les élèves de l'orchestre école,formés par Johan Lava;trompettes, cornet,saxos soprano,alto,ténor,tubas, clarinette, percussions, déjà un ensemble très prometteur. Quant à la Musique au grand complet,toujours sous la baguette de Johan Lava, elle interprètera plusieurs morceaux de très différente facture pour le plaisir de tous. En deuxième partie, sous la direction de Jean-Louis Assoulant,l'harmonie de Giroussens produira un spectacle exceptionnel avec mise en scène accessoirisée pour agrémenter la trame d'un conte musical qui évoquera la commémoration de la guerre de 14-18.Une belle soirée en perspective tout en soutenant tous ces gens qui souffrent encore de la crue dévastatrice de l'Aude.

La soirée de Sainte-Cécile de la Gerbe d'or - 05/12/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

La soirée de Sainte-Cécile de la Gerbe d'or

Les membres de la Gerbe d'or entourés de leurs amis se sont retrouvés à Saint-Loup-Cammas pour fêter sainte Cécile. Après le dépôt de gerbe au monument aux morts, le défilé parade amenait tout le monde à la salle des fêtes pour la traditionnelle remise de distinctions et diplômes de l'UFF (Union des Fanfares de France). En présence des élus de la commune, le président Patrice Rouzeau remettait pour trois ans de présence un pendentif en forme de bâton de majorette à Melvina Hoang et une médaille d'argent avec palmes d'argent à Chloé Ramon et Alice Brillas pour ans de présence. Le moment était immortalisé par une jolie photo pour chacune avec sa maman musicienne, Nathalie Ramon clarinettiste, et Béatrice Brillas, trompettiste. Une médaille de vermeil honorait ensuite pour quinze ans de présence Frédéric Marani, tubiste. Puis, une projection retraçait les moments importants des championnats de France et d'Europe qui se sont déroulés respectivement au mois de mai sur les communes de Saint-Loup et Pechbonnieu et à Opatija, en Croatie en août 2018.Belle aventure pour les majorettes de la Gerbe d'or qui ont obtenu de brillants résultats. Le verre de l'amitié était ensuite offert à la population. Pour clôturer cette belle journée, une soirée privée était offerte aux membres de la Gerbe d'or, en remerciement pour leur engagement tout le long de la saison.

La Gerbe d'Or en étendard à Saint-Loup-Cammas - 07/08/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

La Gerbe d'Or en étendard à Saint-Loup-Cammas

Plus Beaux Villages

Lancée par La Dépêche du Midi, l'opération «Mon beau village de Haute Garonne» a sélectionné douze perles du département que vous allez pouvoir départager. Tout l'été, découvrez ces villages dans votre journal et voter sur internet à l'adresse www.ladepeche.fr/monbeauvillage31

Créée en 1934 par le curé de la commune, l'association «La gerbe d'or» est intimement liée à la vie de Saint-Loup-Cammas.

Environ 60 personnes composent le club, la moitié sont des majorettes, les autres font partie de la fanfare. La plupart des membres viennent de Saint-Loup-Cammas, mais on y retrouve des habitants de tous les coteaux du nord-est toulousain. À sa création, elle regroupait diverses activités sportives et musicales pour devenir, au fil des ans, une formation complète de batterie-fanfare avec harmonie.

En 1966, un groupe de majorettes voit le jour et depuis, c'est une des seules troupes de la région qui a su préserver toute l'authenticité du style «majorette», importé des États-Unis après 1945.

Aujourd'hui, le club de majorettes de Saint-Loup-Cammas est devenu une institution reconnue, dans son milieu, au niveau national. À tel point qu'au mois de mai dernier, le village a accueilli le championnat de France de majorettes, réunissant les 16 meilleurs clubs au niveau national. Une fierté pour les habitants de la commune. Pour Patrice Rouzaud, président de l'association pendant 20 ans, le club est une exception : «Alors que toutes les majorettes sont passées au Twirling bâton, nous faisons de la résistance comme Astérix. Nous avons pu maintenir notre style grâce à la vente de nos spectacles partout dans la région, et à des bénévoles surmotivés». Avec lui, la Gerbe d'Or est montée vers les sommets : «En 2006 nous avons défilé sur les Champs-Élysées à Paris, nous avons eu le prix du lauréat du jury», se souvient-il avec émotion.

De toutes les fêtes

Au-delà de cela, la Gerbe d'Or est de toutes les fêtes à Saint-Loup, pas une manifestation sans qu'elles soient en représentation.

Et des manifestations il y en a à Saint-Loup-Cammas. Le village peut se targuer d'une vie locale très animée. Il y a d'abord les rendez-vous annuels, comme les tables gourmandes, où après avoir fait leurs emplettes sur le petit marché local installé pour l'occasion, ils partagent un repas intergénérationnel. Un repas qu'ils peuvent finir en mangeant quelques chocolats de la Maison Escarno, artisan chocolatier réputé installé dans le village.

Elles accompagnent aussi les nombreuses activités proposées par le comité des fêtes très actif Anim'Saint-Loup. Concours de force basque, festival country… le village n'a pas le temps de s'ennuyer. Et comme l'avoue le maire, Claude Marin, c'est cette vie locale associative qui fait la force de Saint-Loup : «À Saint-Loup-Cammas, nous sommes très proches de Toulouse, tout en restant à la campagne. Notre vie locale est forte grâce à nos associations. Je me battrai toujours pour que le village ne devienne pas un dortoir».


Le chiffre : 1 883

Habitants > Dans le village. D'après le recensement de 2014, 1 883 habitants vivent à Saint-Loup-Cammas. La plus grosse association, la Gerbe d'Or compte 60 inscrits, mais avec tous les bénévoles, les parents et les supporters qui gravitent autour, plus de 100 personnes sont impliquées dans les événements du club de fanfare et de majorettes.


3 questions à Claude Marin, maire de Saint-Loup-Cammas

Quels sont les rapports entre la Gerbe d'Or et la commune ?

Nous sommes fiers d'avoir une association aussi ancienne, qui continue à faire briller notre commune à l'extérieur. Grâce à elle nous avons organisé les championnats de France de majorettes cette année, cela a attiré du monde. Dans la foulée, elles sont parties en Croatie pour les championnats d'Europe, même là-bas les gens vont connaître Saint-Loup-Cammas.

Avez-vous des souvenirs marquants avec la Gerbe d'Or ?

Oui, en 2006 un grand rassemblement a réuni 100 groupes de majorettes à Paris. Après qu'elles aient défilé sur les Champs-Élysées, les maires des 100 communes représentées ont été invités à marcher sur les Champs avec leurs écharpes respectives, je m'en souviendrai toute ma vie.

Comment soutenez-vous la vie associative locale ?

Dans nos associations les bénévoles sont très motivés. Ils savent que les ressources de la commune ne sont pas infinies et que nous les aidons au maximum. Tout se passe très bien. Nous arrivons à garder une mentalité de campagne, même si nous sommes très proches de Toulouse, les associations permettent cela.

Majorettes : la fête après les médailles - 30/05/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

Les majorettes en Croatie !

Le championnat de France de majorettes qui a eu lieu il y a quelques semaines à peine, a largement occupé l'espace et le temps pour les majorettes et les musiciens de la Gerbe d'or. Après les excellents résultats obtenus, le nouveau projet d'envergure est le déplacement des majorettes en Croatie pour participer au championnat d'Europe fin août. L'avion jusqu'à Venise puis la route jusqu'en Croatie où se déroulera l'évènement. La tension monte doucement !

Mais avant cela il y a les animations des fêtes locales : dimanche dernier c'est à Azas que la Gerbe d'or s'est produite pour la fête patronale du village et la clôture du vide grenier. Puis le samedi 30 juin elle animera le Jardin des Plantes de Toulouse pour un après-midi musical offert par plusieurs formations de Midi Pyrénées. Seule la Gerbe d'or se produit avec majorettes et c'est toujours un accueil chaleureux qu'elle reçoit du public venu expressément apprécier un spectacle devenu rare dans la région. Au retour de vacances, les 18 et 19 août, musiciens et majorettes prendront l'autocar pour Mende en Lozère où ils y rencontreront des formations venues d'Europe de l'Est pour animer pendant deux jours la fête locale et son corso fleuri. Puis viendra septembre avec le samedi 8 la retraite aux flambeaux à Pins Justaret et la fête à Saint Loup Cammas le vendredi 14 et dimanche 15. Voilà un beau programme pour se réjouir et passer de bons moments de bonheur ensemble.

Majorettes : la fête après les médailles - 30/05/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

Majorettes : la fête après les médailles

Vendredi soir, les dirigeants de la Gerbe d'or avaient réuni tous les participants au championnat de France de majorettes pour fêter les magnifiques résultats obtenus. En présence des élus et du public, Claude Marin, maire de Saint-Loup, a adressé ses félicitations aux majorettes, musiciens et bénévoles. Patrice Rouzeau, président de l'association, a salué l'engagement de chacun au cours du week-end mais aussi le travail accompli par les majorettes tout le long de ces mois écoulés afin d'obtenir le plus beau résultat. Quant aux musiciens qui les accompagnaient pour leur compétition, eux aussi avaient donné le meilleur d'eux-mêmes pour que le rythme de la musique interprétée dynamise les jeunes filles dans leurs belles chorégraphies. Encore une fois, la communion des majorettes et de la fanfare aura offert un magnifique spectacle que le jury a su apprécier !

Les deux capitaines, Joé et Lizea, ont remis à leur tour au nom du groupe une médaille au maire, au président, à Johan, chef de musique et bien sûr, à Céline et Danielle qui les entraînent toute l'année avec patience et persévérance. Elles peuvent être fières de leurs élèves qui leur ont rendu un bel hommage. Chacun a levé le verre de l'amitié en souhaitant longue vie à la Gerbe d'or !

L elite des majorettes à Saint-Loup - 13/05/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

,

L'élite des majorettes prête pour un week-end tambour battant

Sous des aspects surannés, les majorettes pourraient bien écrire de nouvelles pages de leur grande histoire. Boudées notamment depuis les années quatre-vingt, ces dames à la baguette magique seraient même prêtes à vivre leur «revival» ! C'est en tout cas ce que pense Patrice Rouzeau, président du club de Saint-Loup-Cammas, la Gerbe d'or. A son service depuis plus de 40 ans (!), ce passionné est convaincu que «le retour en force de la majorette s'est amorcé !». Pour s'en convaincre, et apprécier cet art, il invite au championnat de France de majorettes, organisé conjointement avec l'Association des majorettes françaises (AMF). Samedi, dimanche et lundi, dix-sept formations issues de tout l'hexagone paraderont au gymnase de Pechbonnieu suffisamment grand et haut pour que volent les baguettes ! Parmi les inscrits figure bien entendu le club de Saint-Loup, lequel n'a jamais cessé de se produire, sans relâche, depuis 52 ans ! En poussant sa porte, c'est donc une grande et solide famille qui nous ouvre ses bras…

De génération en génération

Ici, le flambeau se passe de génération en génération. À la direction technique du club, Céline Itier le confirme : «À Saint Loup, on est souvent majorettes de mères en filles. Et parfois même, plusieurs membres d'une famille sont à la Gerbe d'or ! On est tous mordus !». Avec 25 années de majorettes derrière, si la jeune femme ne défile plus aujourd'hui, elle rechaussera cependant les bottes dimanche pour remplacer une amie et concurrente devant le jury. Mais avant cela, comme tout le reste de l'année, c'est elle qui aura préparé «ses» filles pour le grand jour. Parmi elles, Liséa, 13 ans, est majorette depuis l'âge de quatre ans. Elle a grandi dans les pas de sa maman aujourd'hui musicienne dans la fanfare. Alice 14 ans, exerce également depuis 10 ans. Issue d'une famille de passionnés, elle défilera en solo. Les deux adolescentes, très différentes, ont cependant un point commun : elles ont fait de ce loisir une véritable deuxième vie : «pour nous, c'est naturel. On aime apporter du bonheur au public et aussi le stress des parades !», disent-elles d'une même voix. Pour en arriver là, elles le savent, un solide entraînement est nécessaire et à prendre très au sérieux : «Il faut s'échauffer, bien apprendre les chorégraphies et les répéter sans cesse. Le plus dur est de manier le bâton. On n'y arrive qu'avec du travail. Il faut être concentrées, dynamiques, et souriantes !».

C'est une certitude : le monde des majorettes peut compter sur de telles jeunes filles pour son avenir ! Elles le dessinent avec envie, participant aussi à sa nécessaire cure de rajeunissement déjà commencée. Ces dernières années, les vêtements ont en effet été revus ; le chapeau a cédé sa place au calot plus léger ; la fanfare s'efface de plus en plus au profit d'une sono aux sons plus actuels. En revanche, les règles restent toujours strictes notamment lors des championnats : chapeau et bottes obligatoires, épaules totalement recouvertes et cheveux attachés, s'il vous plaît, Mesdames ! Mais les quelque 250 candidates connaissent bien cette musique. En solo, en duo ou en équipe, dimanche prochain, elles en joueront les meilleures partitions, offrant au public ce qui fait leur succès : leur jeunesse éternelle et sans doute un peu contagieuse.

La Dépêche du Midi
Ce week-end, l'élite des majorettes est menée à la baguette - 20/05/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

Ce week-end, l'élite des majorettes est menée à la baguette

Depuis hier se déroule au gymnase de Pechbonnieu, au nord de Toulouse, le championnat de France de majorettes organisé conjointement par l'AMF (association des majorettes françaises) et l'association la Gerbe d'or, de Saint-Loup Cammas. Ce rendez-vous réunit seize des meilleurs clubs de France dont celui de Saint-Loup en activité depuis cinquante ans. Au programme ce jour : à Pechbonnieu, gymnase, 8 h 45, ouverture du championnat, compétitions de 9 heures à 19 heures.

Lundi : à Pechbonnieu, gymnase, de 9 heures à midi, compétitions. De 13 h 45 à 14 h 15, musique de la Gerbe d'or (pendant les délibérations du jury).14 h 15, représentation de l'équipe nationale.14h45, cérémonie de clôture, proclamation des résultats et remise des prix.


Le chiffre : 200

majorettesAnnonçées ce week-end. Elles sont issues de seize club venus de toute la France.

« À Saint-Loup, on est majorettes de mères en filles. Quand la maman arrête, elle rejoint parfois la fanfare ! »

Céline Itier, vice-présidente du club et directrice technique


Patrice Rouzeau : «Il y a un revival des clubs authentiques»

Patrice Rouzeau, est président de la Gerbe d'or depuis 1991. Trompettiste à 12 ans puis chef de musique à 16 ans, il a fait progresser la Gerbe d'or par des concours, des festivals et des rencontres. Il est également le créateur de l'école de musique de la Gerbe d'or. Déjà décoré de la Croix du mérite musical par l'UFF (Union des fanfares de France) et par la CMF (Confédération des musiques de France), il recevait en octobre dernier, au nom du Ministre de la jeunesse et des sports, des mains du Préfet de la région Occitanie, la médaille de la jeunesse et des sports et de l'engagement associatif, pour plus de 40 ans au service de cette association.

Comment se dérouleront ces épreuves exactement ?

Chaque club se présentera devant un jury et défilera. Il y a des épreuves en solo, duo ou en équipe.

Qu'est-ce qui caractérise une bonne majorette ?

Tout d'abord, sa dextérité dans le maniement du bâton ou du pompon, sa prestance, son sourire, son esprit de groupe et bien sûr son assiduité tant aux entraînements qu'aux prestations

Comment le club la Gerbe d'Or se prépare-t-il ?

Les formatrices créent des chorégraphies adaptées aux musiques sélectionnées enseignées lors des répétitions très fréquentes depuis tous ces derniers mois.

Vous évoquez un revival des majorettes ces dernières années. Quels signaux vous font dire cela ?

C'est vrai ! On constate que beaucoup de personnes passent du twirling bâton aux majorettes qui affichent un aspect plus festif et moins sportif… L'AMF regroupe du coup de plus en plus de clubs qui ont conservé l'authenticité du style majorette (avec bottes, shakos ou calots). Quant à la Gerbe d'Or, elle toujours autant sollicitée depuis 1966, date de la création du groupe des majorettes.

Combien d'années peut-on rester majorette ?

De l'âge de 6 ans à 30 ans, aussi longtemps que la passion subsiste !

Quel âge a la plus ancienne majorette en activité ?

La plus ancienne à la Gerbe d'or à 17 ans aujourd'hui… elle est majorettes depuis plus de 12 ans, c'est dire si elle a commencé tôt !

Votre club est un des rares à avoir toujours eu une fanfare. Doit-elle s'effacer au profit des sonos ou a-t-elle encore sa place ?

Non, bien au contraire ! La vocation 1re d'un groupe de majorettes est de produire des parades de rue animées par de la musique vivante ; aujourd'hui la fanfare interprète des morceaux modernes qui permettent des chorégraphes dynamiques. Le succès de la Gerbe d'Or pendant toutes ces années est dû à la cohésion des 2 groupes et au travail d'ensemble qui tisse des liens entre tous et permet d'offrir un spectacle d'exception.

La Dépêche du Midi
Le championnat de France de majorettes à Saint-Loup - 29/01/2018 - ladepeche.fr

LA PRESSE PARLE DE LA GERBE D'OR : Article complet sur ladepeche.fr

,

Le championnat de France de majorettes à Saint-Loup

L'assemblée générale de la Gerbe d'or s'est tenue en présence du maire Claude Marin et de M. Bessières, ancien maire et président d'honneur. Les bilans administratif et financier ont été approuvés à l'unanimité. L'effectif des majorettes se portera à 21 jeunes filles, en majorité des grandes ce qui produira un bel ensemble. Pour la musique, une progression dans l'effectif est annoncée, notamment grâce à l'enseignement apporté par des professionnels au sein de la Gerbe d'or pour les pupitres de trompette, saxophone, clarinette, basses et percussions. Cette année encore, quelques jeunes ont rejoint les rangs de la formation.

Le nouveau conseil d'administration élu est resserré avec 19 membres dont un bureau qui se composera désormais de 9 personnes avec Patrice Rouzeau qui accepte de se maintenir à la barre. L'annonce la plus marquante a été la tenue du championnat de France de majorettes organisé conjointement par l'AMF (association des majorettes françaises) et la Gerbe d'or pendant les 3 jours du week-end de Pentecôte, les 18, 19 et 20 mai. C'est un honneur pour le Sud-Ouest d'avoir été sélectionné mais aussi une grande responsabilité puisque des groupes venus de toute la France seront présents. Le président fait appel aux bénévoles pour mener à bien l'organisation de cet évènement, qui a obtenu le soutien sans faille du maire au nom du conseil municipal de Saint-Loup et de Sabine Geil Gomez, maire de Pechbonnieu, présidente de la Communauté de communes des Coteaux Bellevue et conseillère départementale.

La soirée s'est terminée autour de la traditionnelle galette de rois et du verre de l'amitié.

La Dépêche du Midi